AstroAA

Astrologue Artisan

Cahiers Privés page 5

MON FIL DES JOURS

-page 5-

ENFANCE

 

-“Maman, pourquoi je suis pas un garçon?Ancient people

-“Parce que c’est comme ça, ma chérie”.

Monsieur, comment vous faites pour sortir le lapin de votre chapeau?

-“Ah ça mon petit, c’est mon secret.”

Bref, dans l’ensemble, avec les adultes, ma curiosité restait toujours sur sa faim. Pour compenser, je dévorais tout ce qui pouvait être lu, histoire de me faire une idée. Mais j’avais toujours faim.

Jusqu’au soir où, en allumant la télé, j’ai croisé l’homme de mes rêves. Il s’appelait Maestro : un petit bonhomme tellement tout en barbe qu’il se prenait les pieds dedans. Il avait l’air de tout savoir et j’enviais sa connaissance. Il ne semblait avoir qu’un seul défaut : il n’existait que dans un dessin animé –Il était une fois l’homme- Inutile de vous dire que je frôlais la transe dès que sonnait l’heure de mon émission préférée.

C’est qu’à force de la chercher dans la boîte à penser du premier venu, j’avais presque oublié ce qu’était une réponse intelligente. Désormais, Maestro me faisait une démonstration brillante. Après m’avoir dit tout ce qu’il savait de la “naissance de la Terre”, il m’apprenait tout sur les premiers hommes. J’étais aux anges. Du coup, je rêvais Maestro. Je pensais Maestro. Je jouais Maestro… Et je laissais rarement passer une journée sans regarder un épisode. Quand j’en ratais un, il me manquait.

Il faut dire que jusqu’ici, les rares adultes qui me prenaient au sérieux, ne me répondaient jamais vraiment. Maman baignait dans le flou. Papa ne causait pas. Soeur Catherine radotait. Madame Nicole voulait que les élèves se taisent et Monsieur l’abbé était un être inaccessible. Si bien que Maestro ne pouvait pas mieux tomber. Un vrai cadeau du ciel!

Alors que je l’écoutais raconter l’histoire de Cro-Magnon, quelque chose a fait tilt dans mon mini-cerveau. Je n’avais que sept ans et comme Cro-Magnon, je n’avais pas encore inventé le fil à couper le beurre. Je réalisais qu’à mon âge, j’étais encore un Cro-Magnon dans un monde d’Humains. Je réalisais qu’il n’y avait rien de plus banal qu’un lever de soleil. Pourtant, comme Cro-Magnon, que le soleil se lève chaque jour émerveillait encore mes yeux d’enfant. De même l’orage, la pluie, les arbres, les fleurs qui poussent… Je voyais bien que toutes ces petites choses ne touchaient plus personne.

Moralité : ce devait être plus simple, pensais-je de croire en quelque chose de plus grand que soi quand l’homme en était encore à l’enfance de l’humanité. Quand il n’avait pas encore inventé l’électricité, la télé, les voitures…Il suffisait d’un éclair dans le ciel, d’un déluge ou d’un volcan en éruption pour que les premiers hommes se sentent tout petits. Mais aujourd’hui que l’homme prend l’avion, qu’il peut même se poser sur la Lune, il se sentirait presque l’égal de Dieu… Tout-puissant!-

A suivre

Annick Ajolet

Astrologue Artisan

Africa Tribal woman icon. African culture icons set. Rectangle c

About

Autodidacte passionnée d'astrologie depuis l'âge de 12 ans, Annick Ajolet a approfondi ses connaissances en suivant la formation de Bernard Dubois, astrologue confirmé, qui l'encourage à donner ses premières consultations en 2007. Aujourd'hui, elle signe depuis 9 ans les horoscopes de plusieurs magazines pour le groupe de presse Mondadori. Annick Ajolet se qualifie volontiers d'astrologue "artisan" ; une réalité imposée par le fait que ses thèmes astrologiques sont pré-commandés et édités en série limitée. Car contrairement à la plupart de ses confrères qui éditent des thèmes en un clic à partir de logiciels, elle préfère travailler comme un artisan, même si le rythme est plus lent et le rendement forcément plus faible. Les thèmes qu'elle délivre sont en quelque sorte "fabriqués à la main". Chaque "pièce" est unique...

View all posts by

One Response

  1. Steve Austin says

    Il était une fois l homme… Trop fort. Moi aussi j adorais ce dessin anime